Appel à Participation pour la Journée Méditerranéenne du logiciel libre

Si Vous avez déjà participé aux JM2L vous connaissez l’ambiance presque familiale qu’il y règne et son accueil chaleureux.

Les organisateurs historiques Véronique et FX, bien qu’ayant déménagés dans le nord de la France, sont toujours actifs et seront là le jour J sur les stands et pour une conférence et pour vous accueillir 🙂

Jusqu’au 7 novembre 2017 l’équipe du Staff des JM2L recevra les propositions de conférences, d’ateliers et de stand qui aura lieu le 25 novembre. Nous attendons jusqu’à trois cents personnes pour cette journée.

L’organisation d’un tel événement est une source inépuisable de stress intense pour les membres du Staff qui travaillent bénévolement sur leur temps libre pour rendre ceci possible. Pour devenir membre du Staff il suffit d’avoir du temps à consacrer à l’organisation et pouvoir se déplacer sur le site des JM2L au moins le jour J et partager les valeurs du libre. Vous êtes les bienvenus jusqu’au dernier jour pour nous rejoindre au Staff.

Cette année est la dixième édition, elle s’est réveillée un peu mollement comme un marmotte après deux années d’hibernation, elle a depuis septembre repris le tonus nécessaire pour en faire une édition mémorable. Xavier Debert à la fois conférencier et membre du Staff, nous apporte une nouvelle énergie ; la rencontre du 5 octobre au Learning Centre du campus Sophiatech a réuni plus de dix personnes actives ( un grand merci a tous 🙂 ) et a confirmé notre capacité à assurer un événement de qualité ;

Et la marmotte ? Cette année nous invitons Jehan et Aryeom des projets Gimp et Zemarmot, la marmotte sera donc le marqueur pour l’identité visuelle de cette édition.

Cette édition sera aussi placée sous le signe de la nostalgie, car après neuf éditions depuis 2006 nous avons des heures de conférences, des anecdotes et des souvenirs de moments partagés. C’est aussi ces instants de bonheur que nous désirons retrouver à nouveau parmi les personnes de la communauté du libre que nous aimons tant. Nous remercions Thierry Stœhr qui reviendra cette année encore avec une nouvelle conférence que nous attendons avec impatience.

Il y a certes des incertitudes avec lesquelles il faut s’adapter comme la météo, le climat doux de la côte d’azur nous a toujours fourni des JM2L sous le soleil, ce que nous souhaitons cette année aussi.

Dans les locaux historiques de Polytech sur le campus Sophiatech, qui s’est étoffé de nombreux équipements depuis la première édition en 2006 l’université de Sophia Antipolis nous met à disposition deux amphi de conférences et plus de dix salles utilisables pour des conférences, des ateliers et un grand hall pour les stands.

Le site des JM2L a été écrit tout spécialement en python presqu’intégralement par FX pour cet événement et sert de base depuis plusieurs éditions. Son code est libre et disponible sous git, et vous pouvez aussi y contribuer.

Via ce site, vous pouvez vous enregistrer et proposer des ateliers, conférences et stands de façon autonome.

Deux semaines avant l’événement le Learning Centre qui abrite la bibliothèque universitaire du campus accueillera une exposition de panneaux sur le logiciel libre pour sensibiliser les étudiants.

Nous nous retrouvons régulièrement le lundi et le jeudi sur le canal irc freenode #jm2l.

La distribution des banderoles et kakémonos peut commencer !

kak_bandLe nouveau matériel de communication visuelle de notre association est livré !

Le résultat est très réussi et je vous invite à venir les voir lors de nos RAL où nous ne manquerons pas de nous en servir.

Il y a trois kakémonos et 3 banderoles à oeillets disposant chacune d’un lot de fixations.

Les kakémonos sont dans des sacoches de transport.

kak

Le kakémono se range dans sa base disposant d’un enrouleur, il est maintenu ouvert par une tige repliable en trois morceaux qui se loge aussi dans la base, le tout replié tient dans la sacoche de transport.

Les tâches blanches sur la photo sont des reflets du soleil, l’impression est sans défauts. Le QRcode en bas à droite est fonctionnel, utilisé sur un appareil photo il renvoie à notre site https://linux-azur.org. Pour savoir comment nous avons fait fabriquer ces supports, reportez vous au billet précédent.

Notre manifestation bisannuelle des Journées méditerranéennes du libre (JM2L) bénéficiera de ces nouveaux supports.

 

 

Bientôt de nouveaux kakémonos !

Nous avons passé commandes pour trois kakémonos et 3 banderoles verticales Linux Azur pour un total de 225.48 euros ttc.
Elles serviront pour les Rencontres et pour les JM2L

banderolelazqrcode

Le site choisi pour faire le travail est HelloPrint . N’ayant pas retrouvé le fichier ayant servi à faire les précédents, Véro en a recréé un. Notre Tux-Azur déjà pourvu d’une planche à voile se voit raffraichir par un verre de menthe à l’eau ( ou bien de jet27 va savoir … ).

Philippe a retravaillé l’image pour la mettre aux dimensions ( 80cm x 2m ) et ajouter un qrcode pointant vers notre site. Le résultat à été fourni en pdf.

Cela n’a pas été sans difficultés pour approuver le travail, leur page pour approuver ouvre le pdf avec un viewer javascript qui mets ma
Debian à terre ( j’ai du redémarrer avec un SysReq (R)entrer (E)n (I)slande (S)ur un (B)ateau ), j’ai finalement installé un plugin Firefox NoScript pour interdire le javascript de façon contrôlée, je vous conseille d’ailleurs cet addon et pu approuver les pdf qu’ils m’ont fournis.

En espérant que le résultat imprimé soit à la hauteur:  2 mètres 🙂

Quand ubuntu ne veut pas partager avec Windows 10.

ubuntu16_04_usbkey

Ma clé USB Cruizer a un nombre important d’installations d’Ubuntu 16.04.01 à son actif lors des multiples RAL de Linux Azur.

Mais ce matin elle n’était vraiment pas partageuse.
Sur un dv7 de 2011 avec un Windows 7 mis à niveau Windows 10, elle n’a pas proposé de partager mais juste de supprimer le système existant.
Pourtant un espace libre conséquent ( 400G ! ) était disponible.

Normalement avec Windows 10 les partitions sont de type EFI, donc il n’y a pas de limite au nombre de partitions et il est fort simple d’en ajouter.
Mais il s’agissait d’une mise à jour depuis 7 et le partitionnement avait déjà été fait en classique qui n’autorise que 4 partitions primaires.

Et biensûr les pavillion dv7 de cette époque utilisent les quatre partitions primaires boot,C: (windos10),HP_TOOLS, RECOVERY

Dans cette configuration Ubuntu ne propose que supprimer Windows 10.

Donc on a fait à la mimine, en lançant ubuntu depuis la clé . ESC F9 ( choix du périphérique d’amorçage ) + USB Cruizer U3 (celui du haut)

on sauvegarde le contenu de HP_TOOLS :

dans un terminal ( ici HP_TOOLS est en /dev/sda4 )


mkdir /mnt/hp_tools
mount /dev/sda4 /mnt/hp_tools

cp -r /mnt/hp_tools /tmp/
umount /mnt/hp_tools

on lance gparted

Il se plaint de la taille des blocs de 512 au lieu de 2048, on peut ignorer cette pop-up

il faut supprimer la partition HP_TOOLS, cette partition étant à la fin du disque elle ne pourra pas être utilisable.
Heureusement il y a de l’espace libre suite au redimensionnement du disque système, c’est cet espace libre que l’on converti en partition étendue, et dans cette partition on créé : ./boot (ext4), / (ext4) , swap (linux swap) et HP-TOOLS (fat32).

on confirme pour que gparted recréé bien les partitions.

puis on recopie le contenu sauvé de HP_TOOLS ( ici le nouveau HP_TOOLS est en /dev/sda8 ) :


mount /dev/sda8 /mnt/hp_tools
cp -r /tmp/hp_tools/* /mnt/hp_tools/
sync
umount /dev/sda8

Et on relance l’installation, avec le options on choisi /boot / et swap et c’est parti !

Cyberkiosc Valbonne, Samedi 11 février 2017

Hello beginners !

mageia

3 commandes à découvrir aujourd’hui :

  • Ouvrir une console :

En général, il suffit d’appuyer simultanément sur les touches Ctrl+Alt+T

Mais dans Mageia, cliquer sur  logo_mageia menu Outils > Konsole.
Il n’y a pas de possibilité d’ouvrir une console par un raccourci clavier  sans quitter l’environnement graphique.
lire : https://wiki.mageia.org/en/First_step_with_the_command_line_and_useful_examples#What_is_the_command_line_for_.3F

  • uname -a
    affiche les informatons du système
  • cat /etc/lsb-release
    affiche le contenu du fichier lsb-release
  • lspci
    liste tous les périphériques de l’ordinateur sauf les périphériques usb

Amusez-vous bien !

 

 

M. Patate fête Halloween

Ma fille Camille nous bassineinterpelle depuis presque trois semaines pour fêter halloween.
Alors lorsque je lui ai lancé M. Patate (ktuberling) sur lequel elle joue habituellement avec le train, elle m’a demandé … Halloween.

A l’aide de inkscape je suis allé cherché dans la librairie des OpenClipArt, et j’ai créé un fichier svg -qui va bien-.

-Qui va bien- c’est dire qu’il faut nommer tous les objets intéressants, l’espace jeu est délimité par l’objet background et chaque objet individuellement manipulable doit être nommé. il suffit de cliquer sur l’objet, dans la fenêtre de droite de faire apparaître les propriétés et de changer son nom pour un que vous aurez choisi. Ce nom sera utilisé pour être ajouté dans le fichier .theme correspondant suivant une syntaxe xml définie.

Au début mes premiers tests ne fonctionnaient pas, les objets n’étaient pas vus à l’endroit où je les avais mis et la zone de jeu était déplacée vers le bas.
J’ai du retravailler le fichier svg pour être sûr que les objets apparaissent bien au premier niveau ( il ne faut pas de matrice de transformation dans un parent commun supérieur ).
Un fois cela réalisé, cela marche tout simplement.

Si vous voulez tester (sur ubuntu 14.04 ) il faut décompresser le fichier fichier ktuberling.halloween.path.tgz dans /usr/share/kde4/ktuberling :

tout d’abord jetez un coup d’oeil à ce que contient ce fichier :

tar -tzf ktuberling.halloween.path.tgz
pics/halloween.svg
pics/halloween.theme
pics/halloween.desktop
sounds/halloween.ogg

Il ne semble rien contenir d’exécrableexécutable, c’est un bon point. Décompressez le dans l’installation de ktuberling.

Biensûr cela veut dire que vous avez déjà installé M. Patate.
Pour l’installer en ligne de commande sur Ubuntu/Debian… sudo apt install ktuberling sur Fedora dnf install ktuberling, …

Un fois installé vous pouvez le patcher :

sudo tar -xzf ktuberling.halloween.path.tgz -C /usr/share/kde4/apps/ktuberling

puis le lancer :

ktuberling

Vous aurez remarqué dans la vidéo qu’il faut choisir le playground sans nom… bon c’est un bug de ma part mais puisque que vous avez les données, vous pouvez tenter de le corriger…

Ouverture au Cyberkiosc de Valbonne Village pour le Software Freedom Day

Ca y est, nous voici présents pour le public, et ce tous les Samedis matins de 10h à 12h.

Merci pour l’accueil, Clélie nous a ouvert et offert le café, et est restée pour la durée de la RAL, en dehors de ses horaires habituels. Elle a a suivi d’une oreille intéressée cette RAL pas encore très animée…

ouverture3

Nous avons laissé des magazines Linux ( Linux Magazine, Linux Pratique … ), des flyers Linux Azur sur place ainsi que les deux ordinateurs portables qui nous avaient été donnés par clic’ordi.

Marie-Claude est passée récupérer son Asus eeepc 701 installé sous Mageia 5 à la RAL d’Antibes . Installé sur un microSD 64Gb avec adapateur SD dans l’emplacement SD du portable, le disque interne en flash de 4Gb est utilisé comme swap. Il est nécessaire de faire ‘ESC’ au démarrage pour choisir la SD comme périphérique d’amorçage, sinon une Erreur 147 s’affiche et rien ne se passe. Le système est très lent à se lancer, en moyenne deux minutes avant d’arriver au mot de passe utilisateur. Avec une nouvelle barrette de mémoire de 2Go, au lieu des 512Mo d’origine, tout devrait aller mieux…

Merci à Pierre-Emmanuel d’être venu pour aider, nous n’avons cependant pas reçu de personnes à aider techniquement. Piernov m’a montré le projet GitHub OpenBoardView auquel il a contribué et  qui lui permet de voir la disposition des composant et leurs connections sur les cartes mère qu’il répare.

ouverture1

Camille, 6 ans et demi joue avec le jeu Flare sur le poste Ubuntu installé la semaine dernière.

En passant le compagnon de Clélie nous a posé des questions sur Linux qu’il avait essayé il y a longtemps. Linux a bien changé maintenant sous Ubuntu c’est le clicodrome, bien loin des anciens linux manipulables uniquement en ligne de commande.

ouverture2

Et voilà donc ce qu’était La Software Freedom Day à Linux Azur.

C’est la rentrée pour Linux Azur aussi

Ce mois-ci pas moins de cinq Rencontres Accès Libre !

A Sophia au Learning Centerhttps://www.linux-azur.org/ral_learning_centre_septembre et tous les second mardi du mois.

A Antibes à la maison des associations, RAL Antibes et tous les troisièmes vendredi du mois

A Calian à la médiathèque, RAL Calian et tous les 3eme mercredi du mois

A Peymeinade chez Clic’Ordi, https://www.linux-azur.org/ral/ral-peymeinade-clicordi et tous les 4eme mercredi du mois

A Bar sur loup, au centre Célestin Freinet RAL BSL, avec des dates adaptables à vos demandes…

Et chaque lieu a son animateur, son ambiance, son matériel. Partout vous pourrez vous faire installer un système linux.

Au Learning Center, bénéficiez d’un cadre exceptionnel et de l’accueil ensoleillé de vero; et des ateliers à venir sur le logiciels de gestion de mots de passe, de bureautique ou de dessiin vectoriel ( pour les ateliers l’adhésion est requise ).

A Antibes, retrouvez les habitués pour discuter utilisation de linux grand public et troller sans fin sur les différentes distributions et vos connecter au net afin de mettre votre système linux à jour ou vous en faire installer un. Je ferai mon possible pour résoudre votre problème Linux sans passer par la console… en fait non, pour moi c’est impossible 😉

A Calian vous pouvez aussi venir avec un ordinateur à dépanner même sous Windows ou sous MacOs; Knut vous accueillera et résoudra vos problèmes ( à condition d’avoir prévenu un peu avant 😉 ).

Chez Click’Ordi s’il y a besoin d’un petit coup de fer à souder…

Au Bar Sur Loup vous pouvez venir les mains dans les poches, Vincent vous placera devant une machine pour découvrir Linux; ou pour discuter sur la sécurité et le respect de la vie privée des matériels et systèmes actuels.

Venez pour découvrir !

Venez pour nous aider !

Venez pour proposer des ateliers !

Et peut-etre des nouvelles surprises pour les mois à venir…

[ toutes les descriptions n’engagent que moi (note de l’auteur, philippe lhardy ) ]

Réparation de carte mère P5GDC Deluxe

Pour faire suite à mon commentaire[1] sur le blog de la RAL de
Bar-sur-Loup, j’ai réparé la P5GDC Deluxe[2].

P5GDC Deluxe
P5GDC Deluxe

Celle-ci avait deux problèmes apparents : quelques composants brûlés du
côté du Firewire et les condensateurs de l’alimentation du processeur
qui ont coulé.[3]

P5GDC Deluxe de dessus
P5GDC de dessus

Côté Firewire[4], bien que ce ne soit pas ce qui empêchait la carte mère
de démarrer, j’en ai quand même profiter pour le remettre en état[5]
(mais je n’ai pas pu tester n’ayant pas de périphériques Firewire).
Notons que le fusible n’a pas été très utile. Sa résistance avait un peu
augmenté (quelques Ω) mais ça n’a pas suffit pour protéger les autres
composants.

C crame
Ici c’est cramé !

Après remplacement des condensateurs[6], la carte mère refusait toujours
de démarrer.
J’ai aussi remplacé un condensateur de 100µF au milieu du socket par
5×22µF, puisqu’il a décidé de rendre l’âme pendant que je diagnostiquait
le reste.

Le processeur n’était pas alimenté car le contrôleur de l’alimentation
(un ADP3180) ne s’allumait pas (sortie ILIMIT à 0) alors que la ligne
n’était pas court-ciruitée. Il me semble avoir mesuré des tensions
surprenantes sur les entrées de contrôle du courant (SW1-SW4). J’en ai
déduit que le composant était défectueux. Ça aurait pu être
éventuellement un des MOSFET, mais ceux-ci se mettent totalement en
court-circuit généralement, ou un des ADP3418 qui pilotent les MOSFET.
Finalement, après remplacement de l’ADP3180[7], la carte mère a bien
voulu démarrer.

Un stress-test (cpuburn) du CPU a tourné 5H sans soucis donc ça devrait
faire l’affaire. D’ailleurs, je ne connais pas de bon logiciel de
stress-test sous Linux comme on peut en trouver sous Windows (OCCT et
FurMark par exemple), des recommendations ?

[1]
http://ral-bsl.linux-azur.org/index.php/2016/07/24/7eme-ral-du-bsl-fin-de-saison-ou-nettoyage-de-printemps/#comment-28
[2] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/IMG_20160730_125059.jpg
[3] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/20160624_220135.jpg
[4] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/20160624_220212.jpg
[5] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/IMG_20160730_125325.jpg
[6] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/IMG_20160730_233242.jpg
[7] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/IMG_20160730_233759.jpg

– article Copié sur ce blog depuis la liste de diffusion de linux azur avec l’autorisation de piernov –