Emmabuntüs et Linux Azur

Dans le monde des logiciels libres, il y a de très nombreux projets, de tailles, de sujets, et de fonctionnements tout à fait hétérogènes.
Par contre, une règle largement partagée, c’est la bienveillance croisée, et les partenariats qui sont forcément encore plus nombreux et de formes variées.

Parmi les partenariats et échanges avec Linux Azur, il y a Emmabuntüs.
Emmabuntüs est le projet qui porte la distribution GNU/Linux du même nom, qui vient à l’origine de la contraction des noms des communautés Emmaüs et de la distribution Ubuntu.

Logo Emmabuntus

Ah oui! C’est la distribution sur base Ubuntu méga chargée qui propose par défaut énormément trop de logiciels? 80)
J’avoue que c’était ma première position, mais maintenant j’écrirais :
– une distribution vraiment stable, sur base Debian (plus de Ubuntu),
– une distribution qui tourne très bien sur des ordinosaures,
– une distribution chargée qui permet un grand choix d’utilisations pour des PC hors connexion internet (si si, il y a encore beaucoup d’endroits et de foyers qui n’ont pas de véritable accès à l’Internet dans le monde, et en France aussi). C’est encore plus pertinent avec une copie intégrale de Wikipedia en local…

Beaucoup plus d’informations sur le projet sur la page dédiée ICI.

A Linux Azur, on connaît bien sûr la distribution depuis de nombreuses années, il y a eu régulièrement des installations de-ci delà, mais la 1ère vraie rencontre entre nos associations l’a été dans le cadre de la campagne de Réemploi sur laquelle Linux Azur s’est déclarée participant via les différentes RAL.
Pour éviter le clonage avec des identifiants identiques, j’avais suggéré le rajout d’un mode OEM, inexistant sur les distributions sur base Debian, sous la forme d’une pique, mais quand même avec une piste qui n’avait pas pu aboutir.
Patrick, le fondateur et l’épine dorsale du projet, a relevé le défi, et peu de temps après ce mode était opérationnel sur Emmabuntüs Debian Edition… et le départ d’un partenariat plus fort.

Cela a d’abord commencé par les participations aux tests des versions avec le mode OEM, des tests de logiciels avant un éventuel ajout dans la prochaine release, les retours d’expérience, les contributions pour la mise en ligne des torrents des images ISO, des échanges et de suggestions d’extension d’utilisation de la clé de réemploi… Mais aussi de la relecture de publications, la recherche des typos, voter pour un thème graphique… et beaucoup d’amitiés, de partages de nos doutes, de nos valeurs.

Dans le pur esprit du logiciel libre, tous les scripts développés sont disponibles, et mieux, Patrick m’a guidé plusieurs fois pour la réutilisation de ses scripts, avec patience et intérêt : c’est ce qui rend cette distribution si à jour. Patrick reste ouvert à toute nouvelle suggestion, s’intéresse à toute nouvelle utilisation, la soumet aux autres contributeurs du projet, etc…

Vue d'une salle avec deux tables sur lesquelles sont installées des ordinateurs allumés avec la page d'accueil de EmmabuntüsDE4

Alors bien sûr, quand est venu le choix de la distribution GNU/Linux à installer sur les PC libre-service de la médiathèque de Opio, cela a été EmmabuntüsDE4, avec une particularité pour répondre à l’utilisation publique : faire en sorte que le système redémarre à chaque fois sans aucune personnalisation ou données utilisateur. C’est en grande partie avec les idées et les corrections de Patrick que j’ai écrit ce script – en espérant qu’il serve maintenant à d’autres.

Et la suite? Côté Emmabuntüs, ça ne s’arrête jamais… Pour ma part, j’ai pris du retard, mais il reste à améliorer le process d’installation massive via PXE, en exploitant les scripts de la clé de réemploi magique qui permettent d’adapter la taille des partitions à cloner en fonction de la taille du disque, puis la création de nos propres clones, avec ajout du mode OEM implémenté sur Emmabuntüs…
Le tout sera publié, peut-être re-exploité, avec sans doute quelques améliorations.
A plus court terme, nous avons déjà 12 machines basculées sur Emmabuntüs à distribuer, basculées de façon ludique avec une clé de réemploi si simple et efficace…

A suivre donc!
N’hésitez pas à parcourir les sites du projet, et une fois imprégné(e) de cette dynamique, à les contacter, à contribuer selon votre niveau!


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *