Site compromis. Blog LAZ mis à jour.

Notre site a été compromis ,notre site wordpress ne répondait plus.

Le site blog.linux-azur.org courant a été mis à jour à la main aujourd’hui le 7 Mai 2017 depuis la 4.9.5-fr avec le wp-config.php laz (sous git) par philippe.

Le site drupal devait être migré en version 8 mais il semble que la migration n’ait pas eu lieu complètement, donc www.linux-azur.org n’est pas accessible en ce moment.

Comme nous sommes plusieurs à intervenir sur ce site ce serait bien de faire un état des lieux,  la compromission du serveur peut nécessiter une réinstallation complète.

Vendredi tout est permis !

Belle RAL ce soir à Antibes avec les habitués.

Véronique Fritière, notre présidente élue à la dernière assemblée générale du 10 février, participe à la RAL et retrouve avec bonheur les responsables de la maison des associations d’Antibes qui nous accueillent toujours chaleureusement.

Les habitués sont répartis autours des tables disposées en un grand carré, la cloison entre les deux salles est ouverte nous proposant un grand espace. Chacun avec son ordinateur portable sous sa distribution préférée, des échanges ont lieu entre les voisins. Distributions Linux Ubuntu, OpenSuse et Arch pour ce que j’ai pu voir, mais je sais que Jack en a plus d’une sous le capot 😉

Presque toutes les compétences sont là, Piernov arrive et est accueilli par un concert d’éloges.

Pour ma part j’ai aidé pour les questions suivantes :

Didier désirait installer PhotoFlare Community Edition sous Ubuntu 16.04. PhotoFlare est un logiciel de retouche photo simple. Il est écrit en C++ et s’appuie sur les libraires Qt. Pour le télécharger  http://photoflare.io/downloads/ . La difficulté ici est de choisir le bon paquet car la version 1.5 est proposée pour 3 version d’Ubuntu en 64 et 32 bits, choisir la mauvaise empêche de rectifier le tir par la suite. Pour s’en sortir il faut purger le paquet de la mauvaise version : sudo dpg remove –purge photoflare.

Bob souhaite récupérer son agenda géré sous California. California est un logiciel simple pour voir son calendrier en ligne, il conserve le calendrier local sur la machine, la difficulté ici est de trouver où. Non maintenu depuis trois ans, lorsqu’on l’utilise on aimerait pouvoir facilement exporter ses données, cette option n’est pas fournie. Il est écrit en vala et s’appuie sur la librairie d’Evolution. Donc, sous Ubuntu, le fichier à chercher est sous le répertoire utilisateur, sous .local/share/evolution/calendar/system/calendar.ics. Comme ce fichier est géré par un service Evolution si on le change il faut s’assurer de stopper Evolution, le plus simple étant de fermer sa session graphique et de la ré-ouvrir.
Mais Bob doit nous quitter, il a sont dernier car pour rentrer sur Menton – si un autre mentonnais désirait covoiturer, ce serait une aubaine…  🙂 –

Avec Patrice Reich nous découvrons avec Alain – alors qu’il est déjà plus de 20 heures –  FlowBlade qu’il installe en deux temps trois mouvements (symphoniques) sous son arch linux avec yaourt. FlowBlade https://jliljebl.github.io/flowblade/ est un logiciel de montage vidéo qui utilise les effets des librairies G’MIC http://gmic.eu/. La version ne semble pas stable, un import de clip nous fait crasher le serveur X, puis le test des effets g’mic ne fonctionne pas. Manquant de temps Patrice n’a pas pu montrer autre chose qu’un effet statique sur une image fixe gmic; mais ceci fera – je l’espère – l’objet d’une vidéo.

La plus grande partie des questions ont trouvé leur réponses, donc une soirée réussie dans une ambiance amicale.

Notre prochaine rencontre est à Callian mercredi 21 février puis à Peymeinade, Saint Raphaël, Learning Centre Sophia, Bar sur Loup , Valbonne…

Nous nous retrouverons à Antibes le mois prochain  le 16 Mars. Bon Week-end.

Appel à Participation pour la Journée Méditerranéenne du logiciel libre

Si Vous avez déjà participé aux JM2L vous connaissez l’ambiance presque familiale qu’il y règne et son accueil chaleureux.

Les organisateurs historiques Véronique et FX, bien qu’ayant déménagés dans le nord de la France, sont toujours actifs et seront là le jour J sur les stands et pour une conférence et pour vous accueillir 🙂

Jusqu’au 7 novembre 2017 l’équipe du Staff des JM2L recevra les propositions de conférences, d’ateliers et de stand qui aura lieu le 25 novembre. Nous attendons jusqu’à trois cents personnes pour cette journée.

L’organisation d’un tel événement est une source inépuisable de stress intense pour les membres du Staff qui travaillent bénévolement sur leur temps libre pour rendre ceci possible. Pour devenir membre du Staff il suffit d’avoir du temps à consacrer à l’organisation et pouvoir se déplacer sur le site des JM2L au moins le jour J et partager les valeurs du libre. Vous êtes les bienvenus jusqu’au dernier jour pour nous rejoindre au Staff.

Cette année est la dixième édition, elle s’est réveillée un peu mollement comme un marmotte après deux années d’hibernation, elle a depuis septembre repris le tonus nécessaire pour en faire une édition mémorable. Xavier Debert à la fois conférencier et membre du Staff, nous apporte une nouvelle énergie ; la rencontre du 5 octobre au Learning Centre du campus Sophiatech a réuni plus de dix personnes actives ( un grand merci a tous 🙂 ) et a confirmé notre capacité à assurer un événement de qualité ;

Et la marmotte ? Cette année nous invitons Jehan et Aryeom des projets Gimp et Zemarmot, la marmotte sera donc le marqueur pour l’identité visuelle de cette édition.

Cette édition sera aussi placée sous le signe de la nostalgie, car après neuf éditions depuis 2006 nous avons des heures de conférences, des anecdotes et des souvenirs de moments partagés. C’est aussi ces instants de bonheur que nous désirons retrouver à nouveau parmi les personnes de la communauté du libre que nous aimons tant. Nous remercions Thierry Stœhr qui reviendra cette année encore avec une nouvelle conférence que nous attendons avec impatience.

Il y a certes des incertitudes avec lesquelles il faut s’adapter comme la météo, le climat doux de la côte d’azur nous a toujours fourni des JM2L sous le soleil, ce que nous souhaitons cette année aussi.

Dans les locaux historiques de Polytech sur le campus Sophiatech, qui s’est étoffé de nombreux équipements depuis la première édition en 2006 l’université de Sophia Antipolis nous met à disposition deux amphi de conférences et plus de dix salles utilisables pour des conférences, des ateliers et un grand hall pour les stands.

Le site des JM2L a été écrit tout spécialement en python presqu’intégralement par FX pour cet événement et sert de base depuis plusieurs éditions. Son code est libre et disponible sous git, et vous pouvez aussi y contribuer.

Via ce site, vous pouvez vous enregistrer et proposer des ateliers, conférences et stands de façon autonome.

Deux semaines avant l’événement le Learning Centre qui abrite la bibliothèque universitaire du campus accueillera une exposition de panneaux sur le logiciel libre pour sensibiliser les étudiants.

Nous nous retrouvons régulièrement le lundi et le jeudi sur le canal irc freenode #jm2l.

Un dimanche à Opio – suggérez des ajouts ! –

Petit mail sur le liste de diffusion Linux-Azur Lundi Soir :

« J’aimerais poster un billet sur notre blog, afin de peupler un peu, si vous avez des photos ou des commentaires / bouts de texte ce sera un plaisir de les compiler ! »

C’est Vincent qui réponds le premier ( en attendant les photos … )

Opio, 8h30, je salue la police municipale et gare la Caddy verte en première ligne.
Les tentes sont montées, tables installées, nombreuses et vides, je les parcours à grandes enjambées pour repérer notre stand.
« Linux Azur, oui, on vous a mis à coté de la borne électrique, au fond. »
Je fais le tour, soulève chaque papier, mais rien qui ne ressemble… L’organisatrice renchérit : regardez là-bas, vous devez être placés près d’une borne électrique… Non? Ou alors peut-être de l’autre coté?
Bon, au final, nous étions à l’entrée, super place, mais loin de la borne électrique. Le temps de trouver un dérouleur, et je commence à décharger/installer. Kakemono Linux Azur devant, et en arrière-plan, un peu de pub pour le club de VTT, en appliquant les conseils avisés de Céline.
Le portable sous Emmabuntus avec le dernier écran au look « revival » réparé par Pierre-Emmanuel sur lequel je mets en boucle un diaporama du club, mon petit Netbook sous Voyager à coté.
Chargement des sites de Linux Azur et de RAL-BSL avec mon mobile (qui est évidemment reconnu automatiquement sur les deux PC…).
Je suis prêt à accueillir Philippe qui arrive avec un gros volume de… trucs, dont un certains nombre se mange ou se boit : on tiendra facile la journée, et avec les bâches, café chaud, on ne craint ni le vent, ni la pluie, ni le soleil!
David arrive avec un autre Kakemono, ça manquait presque, bon, on a du le fixer en face de l’allée, plus de place sur notre stand. Du coup, impossible de nous manquer, avec un kakemono de chaque coté de l’allée, la classe!

Céline est ultra forte et expérimentée dans la déco d’un stand, du coup, on a été ultra sollicités… pour le VTT! 8O)
Les confiseries ont eu également un grand succès, et si notre président n’était pas si vertueux, la trésorerie de Linux Azur aurait forci!
Entre des renseignements sur le club de VTT, nous avons pu amorcer des discussions sur la nature de notre association, et par ce biais, sur l’importance des logiciels et formats libres, sur l’inter-opérabilité, sur la protection des données personnelles… auprès d’un public plus large.
Si tous ceux ayant affichés venir à la prochaine RAL du BSL le font, on va être à l’étroit!!

Bilan : je pensais avoir de nombreux temps morts, et les mettre à profit pour écrire sur le blog de RAL du BSL… mais non, à peine eu le temps de manger, la journée est passée très vite, en bonne compagnie, en dépit des demandes répétées pour le VTT!

C’est la rentrée pour Linux Azur aussi

Ce mois-ci pas moins de cinq Rencontres Accès Libre !

A Sophia au Learning Centerhttps://www.linux-azur.org/ral_learning_centre_septembre et tous les second mardi du mois.

A Antibes à la maison des associations, RAL Antibes et tous les troisièmes vendredi du mois

A Calian à la médiathèque, RAL Calian et tous les 3eme mercredi du mois

A Peymeinade chez Clic’Ordi, https://www.linux-azur.org/ral/ral-peymeinade-clicordi et tous les 4eme mercredi du mois

A Bar sur loup, au centre Célestin Freinet RAL BSL, avec des dates adaptables à vos demandes…

Et chaque lieu a son animateur, son ambiance, son matériel. Partout vous pourrez vous faire installer un système linux.

Au Learning Center, bénéficiez d’un cadre exceptionnel et de l’accueil ensoleillé de vero; et des ateliers à venir sur le logiciels de gestion de mots de passe, de bureautique ou de dessiin vectoriel ( pour les ateliers l’adhésion est requise ).

A Antibes, retrouvez les habitués pour discuter utilisation de linux grand public et troller sans fin sur les différentes distributions et vos connecter au net afin de mettre votre système linux à jour ou vous en faire installer un. Je ferai mon possible pour résoudre votre problème Linux sans passer par la console… en fait non, pour moi c’est impossible 😉

A Calian vous pouvez aussi venir avec un ordinateur à dépanner même sous Windows ou sous MacOs; Knut vous accueillera et résoudra vos problèmes ( à condition d’avoir prévenu un peu avant 😉 ).

Chez Click’Ordi s’il y a besoin d’un petit coup de fer à souder…

Au Bar Sur Loup vous pouvez venir les mains dans les poches, Vincent vous placera devant une machine pour découvrir Linux; ou pour discuter sur la sécurité et le respect de la vie privée des matériels et systèmes actuels.

Venez pour découvrir !

Venez pour nous aider !

Venez pour proposer des ateliers !

Et peut-etre des nouvelles surprises pour les mois à venir…

[ toutes les descriptions n’engagent que moi (note de l’auteur, philippe lhardy ) ]

Réparation de carte mère P5GDC Deluxe

Pour faire suite à mon commentaire[1] sur le blog de la RAL de
Bar-sur-Loup, j’ai réparé la P5GDC Deluxe[2].

P5GDC Deluxe
P5GDC Deluxe

Celle-ci avait deux problèmes apparents : quelques composants brûlés du
côté du Firewire et les condensateurs de l’alimentation du processeur
qui ont coulé.[3]

P5GDC Deluxe de dessus
P5GDC de dessus

Côté Firewire[4], bien que ce ne soit pas ce qui empêchait la carte mère
de démarrer, j’en ai quand même profiter pour le remettre en état[5]
(mais je n’ai pas pu tester n’ayant pas de périphériques Firewire).
Notons que le fusible n’a pas été très utile. Sa résistance avait un peu
augmenté (quelques Ω) mais ça n’a pas suffit pour protéger les autres
composants.

C crame
Ici c’est cramé !

Après remplacement des condensateurs[6], la carte mère refusait toujours
de démarrer.
J’ai aussi remplacé un condensateur de 100µF au milieu du socket par
5×22µF, puisqu’il a décidé de rendre l’âme pendant que je diagnostiquait
le reste.

Le processeur n’était pas alimenté car le contrôleur de l’alimentation
(un ADP3180) ne s’allumait pas (sortie ILIMIT à 0) alors que la ligne
n’était pas court-ciruitée. Il me semble avoir mesuré des tensions
surprenantes sur les entrées de contrôle du courant (SW1-SW4). J’en ai
déduit que le composant était défectueux. Ça aurait pu être
éventuellement un des MOSFET, mais ceux-ci se mettent totalement en
court-circuit généralement, ou un des ADP3418 qui pilotent les MOSFET.
Finalement, après remplacement de l’ADP3180[7], la carte mère a bien
voulu démarrer.

Un stress-test (cpuburn) du CPU a tourné 5H sans soucis donc ça devrait
faire l’affaire. D’ailleurs, je ne connais pas de bon logiciel de
stress-test sous Linux comme on peut en trouver sous Windows (OCCT et
FurMark par exemple), des recommendations ?

[1]
http://ral-bsl.linux-azur.org/index.php/2016/07/24/7eme-ral-du-bsl-fin-de-saison-ou-nettoyage-de-printemps/#comment-28
[2] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/IMG_20160730_125059.jpg
[3] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/20160624_220135.jpg
[4] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/20160624_220212.jpg
[5] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/IMG_20160730_125325.jpg
[6] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/IMG_20160730_233242.jpg
[7] http://servers.piernov.org/~piernov/DCIM/IMG_20160730_233759.jpg

– article Copié sur ce blog depuis la liste de diffusion de linux azur avec l’autorisation de piernov –

Repas de fin d’année (scolaire) le Vendredi 15 Juillet

Plutôt que de faire une RAL à Antibes le Vendredi 15 Juillet – lendemain du 14 Juillet il est fort probable que le personnel de la
maison des associations désire faire le pont – nous vous proposons un restaurant à partir de 19h à L’Artdoise Craie L’Histoire à Sophia St Philippe.

Pour que l’on puisse préparer et évaluer le nombre de participant, voici le lien sur l’application framadate du site ral-bsl de linux azur : lien sondage

Il s’agit d’un projet, la réservation effective et donc la confirmation aura lieu le 12 Juillet.

Page facebook du restaurant : voir la page facebook du restaurant

Lien tripAdvisor : Voir le lien trip advisor

Happy End à la RAL du Bar Sur Loup du 22 Avril 2016

Doit-on dire ‘du’ Bar sur Loup ou ‘au’ ou ‘à’ … Vous êtes libres de commenter…

Le blog des RAL ayant lieu à Bar sur Loup est le premier blog wordpress ayant vu le jour, il est maintenu par Vincent Dubois et hébergé sur un serveur maintenu et payé par JPB. Ce billet aurait donc sa place sur le blog ral bsl, mais comme l’histoire contée dans la suite de cette nouvelle brève fait suite à un épisode précédent relaté sur ce blog, j’extrais ici la partie précise… Pour le compte rendu complet de la ral tout est là

Dans un précédant billet ral learning center du 18 avril, j’avais laissé Julien avec une machine non fonctionnelle sous linux.
Julien utilise ecryptfs pour chiffrer son répertoire personnel sous linux, c’est à dire tout ce qui se trouve dans $HOME ( pour l’utilisateur julien, c’est /home/julien que l’on abrège souvent en ~julien ).

Et donc depuis mardi soir, plus aucun accès à ses données personnelle.

J’ai réinstallé en utilisant un DVD Ubuntu 16.04 LTS, gravé le matin même.
Tout d’abord j’ai fait un état des lieux pour savoir où se trouvaient les données, ici le home était dans une partition séparée du / ( précisée dans le fichier /etc/fstab avec un UUID spécifique ).
Désirant écraser juste l’Ubuntu 15.10 cassé, j’ai utilisé les options avancées pour ne spécifier que la racine / et la reformater en ext4. Puis j’ai lancé l’installation.

julien_toshibaCela s’est bien passé. Ensuite il a fallu remonter l’ancien home, et la j’ai préféré le jouer autrement, j’ai créé un point de montage /crypted (ou du style) et c’est là que j’ai monté l’ancien home ( ajout dans /etc/fstab avec l’UUID précedemment obtenu) . J’ai créé des liens de mon home ( qui est sur partition / ) vers cette partition. et j’ai remis en place le ecryptfs par une simple réinstallation des paquets, puisque Julien fait le montage à la main.

 

A l’issue de ces bidouilles l’accès au données était rétabli, la version utilisée était la toute dernière LTS d’Ubuntu, au passage nous sommes passés de 32bits à 64bits.

Pour ce qui est du saucisson et du pain de Pierre-Georges et des toutes les autres activités du moment , je laisse cela pour le blog http://ral-bsl.linux-azur.org